passeportDepuis 2009, les touristes qui effectuaient un circuit Madagascar court séjour c’est-à-dire d’une durée inférieur ou égal à 30 jours, obtenaient leurs visas gratuitement. Mais pour cette année lors du vote de la loi de Finance Rectificative 2015, sans amendement, l’Assemblée nationale avait voté un texte selon elquel l’obtention d’un visa touristique Madagascar sera désormais payante. Ce texte prévoit de restaurer le paiement d'un droit de visa pour les touristes prévoyant un voyage d'une durée d'un mois maximum. Le montant qui devra être payé par les touristes varie selon la durée de leur séjour sur le territoire malgache.


Les étrangers qui séjourneront à Madagascar pendant une durée de 30 jours ou moins devront s’acquitter d'un montant de 60.000 Ariary. Ceux qui choisissent d’effectuer un séjour Madagascar d’une durée de un à deux mois devront payer 150.000 Ariary. Ceux qui vont rester pour un séjour de 3 à 5 ans sur le territoire malagasy devront s’acquitter de 200 000 Ariary. Ceux qui prévoient de rester pendant 5 ans devront se procurer d’un visa définitif, pour la somme de 250 000 ariary. Il est important de noter que les étrangers accompagnés de leurs conjoints travaillant à Madagascar, ainsi que les étudiants de nationalité étrangère bénéficieront de réduction de tarifs, soit la moitié du prix du visa. Ceux qui vont faire un visa de sortie définitive ou une prorogation d'un visa de séjour, devront  s'acquitter de la somme de 80 000 ariary.

L'équipe de Tsiky Tour Madagascar, septembre 2015

tourisme15

Le Ministère du Tourisme, du Transport et de la Météorologie dirigé par le ministre Ulrich Andriantiana a effectué le 14 juillet dernier une réunion à propos du séjour Madagascar au sein de la salle de réunion de la dite ministère. Les membres du conseil du ministère représentés par plusieurs participants liés au secteur touristique étaient présents dont l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), Madagascar National Parks (MNP), le Projet Pôle Intégré de Croissance (PIC) et l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM).

 

 Notons que lors de cette réunion, les participants ont été d’accord pour l’élaboration d’une structure spécifique qui permet d’améliorer la politique à propos du développement du secteur touristique selon la vision présidentielle. Ils ont adopté une nouvelle stratégie du voyage Madagascar permettant la mise en œuvre de la prise de décision dans chaque institution. Chaque entité aura alors la possibilité de donner leur proposition sur de possibilités de partenariat ou de financement du circuit Madagascar. Un des participants, le Pôle Intégré de Croissance (PIC), a donné comme exemple le cas de la Malaisie. Ce pays asiatique a pu faire une recette de 25 millions de dollars grâce à la mise en place d’une stratégie politique dans le domaine du tourisme.

 

L’équipe de Tsiky tour Madagascar
16 Aout 2015